Réduire son ISF : il est encore temps d’agir !

Juin 18, 19 Réduire son ISF : il est encore temps d’agir !

Aujourd’hui, près de 550 500 contribuables paient l’impôt sur la fortune. Cette année encore, ceux-ci devront déclarer au fisc la valeur de leur patrimoine.
L’investissement dans le capital des start-ups ou des petites et moyennes entreprises permet de payer moins d’impôt sur les revenus (IR).
Qu’il s’agisse d’un investissement au travers des supports d’investissements, tels que les FCPR, FCPI, FIP ISF ou d’un investissement en direct dans le capital d’une PME – petite et moyenne entreprise -, l’investisseur pourra obtenir une déduction fiscale l’année de son versement.
Depuis plus de vingt ans, A Plus Finance – une société de gestion indépendante – investit dans l’économie réelle à travers des actifs non cotés. Ce groupe annonce avoir franchi, en 2018, la barre des 900 500 euros d’encours conseillés. Celui-ci accompagne les PME et les start-up françaises innovantes dans leur développement ou leur transmission. Son savoir-faire repose sur l’expertise de ses équipes de gestion. A Plus Finance poursuit sa croissance tout en continuant à innover au service de ses clients. Cette société de gestion peut vous aider à trouver des financements bancaires.

Investir grâce au crowdfunding

Des rendements très attractifs
Souscrire au capital d’une petite et moyenne entreprise via une plateforme de financement participatif – crowdfunding – ne changera rien à la finalité de votre investissement. À ce titre, le contribuable bénéficiera des mêmes minorations d’impôts.
Les plateformes de crowdfunding ne sont que des intermédiaires – mettent en contact un investisseur avec un dirigeant d’entreprise – de commercialisation. Celles-ci donnent la possibilité d’investir dans des actifs réservés à certains privilégiés. Elles proposent des Clubs Deals et des placements collectifs permettant d’investir de manière mutualisée en une seule souscription.
Elles proposent également des opportunités d’investissement dans des PME coopératives (SCIC et SCOP), à partir de 250 euros. Les plateformes de crowdfunding sont devenues de plus en plus compétentes dans la réduction du risque. Elles regroupent PME/TPE souhaitant augmenter leur capital.

Quelles sont les PME / PME / TPE éligibles ?
Depuis 2014, les souscriptions réalisées doivent respecter certaines conditions quant aux PME :
– être en phase d’expansion (lorsque la société commence à commercialiser des services ou produits), de démarrage ou encore d’amorçage, c’est-à-dire de développement ;
– avoir été créée depuis six ans au moins ;
– avoir un total de bilan ou réaliser un chiffre d’affaires supérieur à 20 000 euros au cours de l’exercice ;
– employer moins de 300 salariés.

Investir dans le capital des petites et moyennes entreprises ou des start-ups permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 36 % des sommes retenues ou versées.
Le contribuable marié – soumis à une imposition commune – bénéficie d’un plafond annuel de 250 000 euros, soit 36 000 euros de réduction d’impôt.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services