Perspectives économiques en Côte d’Ivoire

Nov 05, 19 Perspectives économiques en Côte d’Ivoire

Une des économies les plus performantes du continent

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de noix de cajou et de cacao, connaît depuis 2014 un succès remarquable et exerce une influence considérable dans la sous-région.
Les principaux résultats macroéconomiques enregistrés l’année dernière par la Côte d’Ivoire – pays d’Afrique de l’Ouest – auraient fait le bonheur de la majorité des ministres des Finances et de l’Économie de la planète. Elle demeure l’une des économies les plus performantes du continent. En 2018, elle a enregistré, pour la première fois depuis soixante ans, une diminution de son taux de pauvreté.
En effet, le dernier bilan de la BM sur la situation économique en Côte d’Ivoire constate que pour la neuvième année consécutive, le taux de croissance devrait dépasser 9 % et atteindre en 2019 12. 3 %.
Le Produit Intérieur Brut réel par habitant a augmenté – sur la même période – de 56 %.
Quant à l’inflation, elle reste maîtrisée grâce à une politique monétaire très prudente.

Une urbanisation très rapide qui pourrait accélérer le développement

“La croissance économique d’un pays doit être très bien redistribuée afin de durer sur le long terme” ajoute Alassane Dramane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire.
Les villes grandissent en Côte d’Ivoire en toute vitesse – comme dans la majorité des pays de la planète. Elle est le deuxième pays – derrière le Ghana – le plus urbanisé.
Le taux d’urbanisation a grimpé de 9. 6 % en 1980 à plus de 70 % en 2019.
Une urbanisation bien maîtrisée pourrait, selon le président de la République de Côte d’Ivoire, favoriser une économie plus inclusive et des retombées positives : en permettant aux ménages d’accéder à plus d’offres d’emploi en Côte d’Ivoire, aux sociétés d’être plus productives…

Deux pistes pour améliorer la mobilité urbaine

Tout d’abord, il faudrait utiliser les nouvelles technologies pour mieux gérer les flux de marchandises et de personnes et également pour faciliter les déplacements.
Ensuite, l’intégration du système de transport – développer les réseaux de transport de quartier et renforcer le transport de masse sur les corridors principaux – pour offrir divers moyens de se déplacer au sein de l’agglomération.
Pour réussir le projet du Grand Abidjan – ville du littoral Atlantique sud de la Côte d’Ivoire – adopté en 2017, il faudrait définir un cadre institutionnel et une vision cohérente impliquant l’ensemble des acteurs de la mobilité.

‘Projet pour l’emploi des jeunes et le développement des compétences’

Le ‘Projet pour l’emploi des jeunes et le développement des compétences’ (PEJEDEC) entend offrir pour la première fois une opportunité de formation ou de travail à des jeunes peu ou pas qualifiés.
Ce projet, financé par la Banque Mondiale (BM), vise principalement à promouvoir les perspectives d’offres d’emploi en Afrique chez les jeunes.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services