L’emploi des jeunes en Afrique

Jan 01, 21 L’emploi des jeunes en Afrique

Plusieurs éléments ont été avancés, depuis le début des années 2000 et l’émergence d’un chômage de masse, pour expliquer la situation des jeunes Africains. L’idée d’une inadaptation des jeunes au monde de l’emploi a dominé le débat public : mal orientée et mal formée, la jeunesse d’aujourd’hui serait inadaptée aux besoins des sociétés. Cette approche doit, selon David Malpass, le président du groupe de la Banque Mondiale, être dépassée.

“Plus qu’un problème d’employabilité, le problème principal est celui de l’insuffisance de l’offre d’emploi au Congo Brazzaville dans notre économie”, a ajouté S.E. Paul Kagame, le président de l’Union africaine.

Il est important de souligner que les inégalités dans la formation du capital humain sont l’un des principaux obstacles à la croissance inclusive. Sur le marché de l’emploi, aujourd’hui, le passage de l’université à la vie active est notamment délicat.

En Afrique, les jeunes tentent de trouver leur identité et d’accéder à l’indépendance économique dans un contexte d’affaiblissement des structures sociétales et familiales.

“Des actions urgentes doivent ainsi être menées afin de permettre aux jeunes d’accéder à un emploi décent”, a ajouté Denis Sassou-Nguesso, les offres d’emploi au Congo-Brazzaville.

En effet, selon une étude de la Banque Africaine de Développement (BAD), le taux de chômage est globalement de plus de 12 %. Toutefois, ce taux, qui dans la réalité est beaucoup plus important, doit ainsi être interprété en fonction du marché de l’emploi africain et des réalités spécifiques de l’économie.

      Améliorer les politiques d’emploi des jeunes en Afrique

En juin 2018, le groupe de la Banque Mondiale a souligné que les moins de trente ans, représentant environ 72 % des 2 milliards d’habitants que compte l’Afrique, constituaient une ressource inestimable. Mis en présence d’opportunités adéquates et doté des compétences requises, ce groupe démographique pourrait ainsi permettre au continent africain de se placer sur une trajectoire de croissance beaucoup plus soutenue. A l’inverse, si ce dividende démographique n’est pas bien exploité, les risques associés seront certainement lourds de conséquences. Il est important de rappeler qu’en Afrique, les jeunes font aujourd’hui partie des catégories les plus vulnérables.

La crise de l’emploi persistante exige donc des politiques d’emploi beaucoup plus efficaces, y compris un soutien à la recherche d’emploi et des programmes de formation. Les États africains ont mis sur pied, au cours des dix dernières années, des bureaux de placement pour aider les jeunes à intégrer le marché de l’emploi.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services