Investissez malin ! Investissez dans un Sofica !

Déc 08, 18 Investissez malin ! Investissez dans un Sofica !

À tous les amateurs du 7e art et tous ceux qui veulent soutenir la production cinématographique et audiovisuelle française, malgré que vous n’avez pas les moyens de produire le nouveau film de Tim Burton, vous pouvez quand même investir dans la production de film grâce aux SOFICA.

Comment fonctionne une société SOFICA ?

Les sociétés de financement de l’industrie cinématographique et l’audiovisuel, ont été créées en 1985 par l’État afin d’encourager les investisseurs particuliers à investir dans le financement du cinéma et dans la production audiovisuelle française.
L’idée du gouvernement est de faciliter l’investissement au capital des différentes sociétés anonymes qui financent la production cinématographique. L’investissement dans ces SOFICA (qui sont agréés par l’AMF) permet aux investisseurs de réduire les impôts de 30 ou 36 % voir même de 48 %, ainsi que le remboursement selon la valeur de la société lors de sa dissolution. En effet, si la société d’investissement SOFICA, investie au moins 10 % de ses fonds dans des projets de production, la réduction d’impôts pour les investisseur est de 36 %.
Donc l’objectif principal de la création des SOFICA est d’aider les productions cinématographiques indépendantes.
Il est important de noter qu’une société SOFICA est agréée et suivie conjointement par l’AMF et le CNC. Ces derniers ne procurent l’agrément qu’à un nombre très réduit de sociétés par an.
En outre, chaque année, des experts font le choix des différents projets qui semblent avoir de la qualité pour être financés ou co-financer par des SOFICA.
Toutefois, les investisseurs placent leur investissement dans un groupement d’œuvres et ils ne peuvent pas choisir des œuvres en particulier.

Quel avantage offre un placement en SOFICA ?

Caroline Dhainaut-Nollet, directrice Cinéma et Audiovisuel chez A Plus Finance, affirme « la souscription à une SOFICA ne peut dépasser les 18 000 euros et 25 % du revenu net global de l’investisseur, sans oublier que les parts doivent être conservées plus de 5 ans ». Si la société de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel, investit au moins 10 % dans des projets de production, alors l’investisseur peut profiter de 36 % de réduction d’impôt. Dans le cas contraire, l’investisseur ne peut profiter que seulement de 30 % de réduction. Si la société SOFICA investit au moins 10 % dans des productions télévisuelles, comme c’est le cas chez A Plus Finance, la réduction d’impôt peut atteindre 48 %.
Toutefois, s’il y a eu plus-values, elles sont imposées aux impôts au même titre que les valeurs mobilières.
Donc en plus du plaisir de soutenir et financer la réalisation de film français, l’investisseur particulier, peut profiter des avantages fiscaux.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services