France : les conseils du CFCM pour le mois de Ramadan

Mar 31, 20 France : les conseils du CFCM pour le mois de Ramadan

Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a envoyé jeudi dernier des instructions pour vivre le ‘Ramadan’ en période de confinement. Mohamed Moussaoui, le président du CFCM, a adressé un petit message aux fidèles sous le titre “Préparons-nous à vivre autrement – différemment – le mois saint de Ramadan 2020– 1441”. Ce dernier annonce que les imams turcs, marocains et algériens ne pourront pas, cette année, se déplacer en France pour diriger la prière pendant le mois de Ramadan. Par ailleurs, il a rappelé que le Conseil Français du Culte Musulman avait ordonné, mardi 17 mars, la fermeture de l’ensemble des mosquées avant même qu’Edouard Philippe, le Premier ministre, interdise tout rassemblement (extérieur ou intérieur) de plus de cinquante personnes dans les lieux de culte.
Pour l’instant, rien ne s’oppose au respect de la tradition de la pratique du jeûne. Mais en pleine crise de coronavirus, leurs habitudes (achats quotidiens alimentaires, prières collectives, etc.) et leur quotidien se retrouvent complètement chamboulés, bouleversés. Le CFCM a toutefois appelé les ‘imams’ à tripler d’efforts (des invocations, des récitations du Coran, des interventions écrites ou orales, etc.) afin de les accompagner dans leur vie spirituelle.

Selon les prévisions du Conseil Théologique musulman de France (CTMF), le mois de Ramadan devrait débuter aux alentours du jeudi 23 avril 2020. “La nouvelle lune du mois de Ramadan sera normalement visible le mercredi 22 avril sur l’ensemble du continent américain et sur une très grande partie du continent africain”, précise Anouar Kbibech, le président du CTMF.

<2>hCoronavirus : les fêtes religieuses du mois d’avril auront lieu sans rassemblement

Cette année, le mois d’avril est chargé en fêtes religieuses – Ramadan, Pâques, Pessah… C’était une nouvelle très attendue. Face au prolongement du confinement en France et à l’épidémie de Coronavirus, qui sévit un peu partout sur la planète, Emmanuel Macron, le président de la République, a prévenu vendredi dernier les responsables des principaux cultes (musulman, juif, catholique, etc.) et des associations laïques, que ‘les fêtes religieuses du mois d’avril devront se faire ‘sans rassemblement’. Et ce, pour éviter la propagation du virus. Un stress supplémentaire qui rend la situation d’autant plus dur.
“Ainsi, Emmanuel Macron a averti que ‘les grandes fêtes religieuses ne seront pas vécues comme habituellement”, a renchéri Clavairoly François. Les fêtes concernées sont Pessah pour les juifs, Pâques pour les chrétiens et Ramadan 2020 pour les musulmans.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services