Face à la crise de l’emploi des jeunes, une action mondiale s’impose

Jan 01, 21 Face à la crise de l’emploi des jeunes, une action mondiale s’impose

A ce jour, près de 850 millions de jeunes dans le monde n’ont pas d’emploi, et ne suivent ni formation ni études. Sur les deux milliards de jeunes complémentaires qui vont arriver, au cours des quinze prochaines années, sur le marché de l’emploi, seul 39 % devraient pouvoir trouver un travail qui existe actuellement. “La croissance mondiale des dix prochaines années dépendra notamment de la jeunesse actuelle”, a ajouté David Malpass, le président du groupe de la Banque Mondiale (GBM).

Selon les estimations, l’économie mondiale devra créer, au cours des quinze prochaines années, 750 millions d’emplois. Il est important de rappeler que les jeunes représentent actuellement 62 % de la population mondiale, mais ceux-ci sont touchés de façon disproportionnée par le chômage. C’est une problématique persistante.

Selon Denis Sassou-Nguesso, les offres d’emploi au  Congo-Brazzaville, l’accès à des emplois de qualité est la voie la plus sûre pour sortir de la pauvreté. Au cours de la dernière décennie, l’augmentation des salaires a contribué à hauteur de 51 % au recul de la pauvreté.

      Garantir la qualité des emplois

Le chômage des jeunes est aujourd’hui un problème grandissant à l’échelle mondiale. En effet, les pays en développement sont confrontés à 3 principaux défis : connecter les travailleurs aux emplois, améliorer la qualité des emplois (protection sociale, de bonnes conditions de travail, emploi productif, etc.) et créer beaucoup plus d’offres d’emploi au Congo-Brazzaville.

De gros progrès ont été ainsi accomplis ces cinq dernières années pour comprendre les complexités de l’emploi et la façon de le promouvoir. S’il n’y a pas de solution d’emploi, la jeunesse d’aujourd’hui ne pourra jamais sortir de la pauvreté. Les nouvelles cibles liées à l’emploi dans les ODD des Nations unies illustrent ce désir de changement et cette reconnaissance.

Les chiffres du chômage sont insuffisants pour mesurer les problèmes auxquels se heurtent les femmes et les hommes sur le marché de l’emploi. Plusieurs jeunes travaillant aujourd’hui dans des situations d’emploi sans sécurité, provisoires et informelles sont généralement soumis à des horaires de travail inacceptables. Les politiques doivent ainsi prendre en compte les différentes situations des jeunes par rapport au travail.

Il est à noter que l’OIT (Organisation Internationale du Travail) a un engagement de longue date à promouvoir le travail décent pour les jeunes. Les activités de cette dernière se centrent essentiellement sur le renforcement des capacités, le conseil technique et des politiques, le développement des connaissances et leur diffusion, la sensibilisation et le plaidoyer.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services