Confinement : ramadan au temps du Covid-19

Mar 30, 20 Confinement : ramadan au temps du Covid-19

Malgré que les mosquées resteront fermées suite aux plusieurs mesures mises en place par le gouvernement afin d’éradiquer la maladie virale « Covid-19 », les 5 millions de musulmans français ne sont pas exemptés de jeûne pour autant. Afin que les croyants puissent mieux s’adapter à la nouvelle situation durant le mois de ramadan, le Conseil français du culte musulman a publié plusieurs recommandations.

Comment mieux vivre le mois du jeûne durant le confinement ?

Le CFCM ou Conseil français du culte musulman, a annoncé le 28 mars dernier une liste d’instruction permettant aux musulmans français de mieux vivre le mois de jeûne durant la période de confinement. Le Conseil qui est destiné à être l’interlocuteur de la religion musulmane dans l’hexagone des pouvoirs publics français, a demandé aux citoyens musulman, il est important de se préparer à vivre le mois saint en Islam, Ramadan 2020, autrement.
Selon Mohammed Moussaoui, le président du Conseil français du culte musulman, le mois béni en Islam commencera probablement le 24 avril prochain, vu que le croissant lunaire annonçant le début du mois de ramadan sera visible au niveau de tout le continent américain, ainsi qu’une partie du continent africain et européen, le soir du 23 avril d’après les données astronomiques. En outre, selon le calcul astronomique, la naissance du nouveau croissant, marquant la date du début du mois de Ramadan 2020, aura lieu le 23 avril à 4 h 26, heure de Paris.

Les mesures de confinement

Mohammed Moussaoui, a insisté que rien ne pourra s’opposer au respect de la tradition des pratiques du mois de jeûne, qui constituent l’un des piliers de l’islam, et ce, malgré qu’il sera assez difficile avec les mesures de distanciation sociale imposées par le gouvernement. Le président du CFCM assure que le confinement ne permettrait pas aux musulmans qui jeûnent de pouvoir acheter régulièrement leurs besoins alimentaires.
Le Conseil français du culte musulman, précise que selon l’évolution de la situation sanitaire en France, la pratique du mois de ramadan n’est pas affectée directement. En effet, les musulmanes qui remplissent les conditions du jeûne devront appliquer leur devoir, comme d’habitude, hormis les musulmans qui remplissent les conditions de dérogation comme la grossesse, le voyage, l’allaitement, la vieillesse et la maladie.
Toutefois, le président du Conseil précise qu’il est important de respecter les mesures du confinement en évitant les rassemblements physiques. C’est pour ces raisons que les lieux culte resteront fermés durant Ramadan 2020. D’après les heures de prière de Ramadan 2020, les heures de rupture de jeune oscilleront, cette année entre 20 h 55 et 21 h 34, selon l’heure de Paris.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services