Élections municipales 2020 : une baisse des participations pour le scrutin à cause du coronavirus

Mar 15, 20 Élections municipales 2020 : une baisse des participations pour le scrutin à cause du coronavirus

Avec la propagation de la maladie Covid-19, ou aussi appelée Coronavirus, dans l’hexagone menace le risque d’un fort taux d’abstention lors du scrutin des 15 et 22 mars prochains. En effet, d’après une étude qui a sondé un grand nombre de votants, les électeurs qui sont les plus inquiets ne sont pas forcement les plus vulnérables.

Les dates des élections municipales

Après le discours du président Emmanuel Macron, les élections municipales dans les différentes commune en France ne seront pas reporté ceci malgré les craintes liées à la propagation de la maladie. Toutefois, le taux d’abstention pourrait être assez élevé.

Selon Jean-Pierre Mangiapan, en course au municipale de 2020 de Villefranche-sur-Mer, les élections municipales sont bien en deuxième position derrière l’élection présidentielle dans le palmarès des élections qui mobilisent le plus les électeurs. Toutefois, cette année, à l’heure actuelle, l’hexagone dénombre plus de 2800 cas et plus de 60 morts détectés, c’est pour cette raison que la participation est donnée en baisse par rapport aux scrutins précédents.

Le nombre des électeurs qui participeront aux scrutins

D’après l’étude effectué par l’institut Montaigne et Radio Classique effectuée au début du mois de mars, plus de 62 % d’électeurs envisagent de participer au vote les 15 et 22 mars prochains. Un chiffre qui est tout de même en baisse par rapport au sondage effectué au mois de janvier. Durant 2014, prés de 63.5 % des électeurs déjà inscrit sur la liste ont pu voter au premier tour, alors que plus de 62 % ont voté au second tour des élections municipales.
Jean-Pierre Mangiapan, le candidat favori des villefranchois, explique que la progression de l’abstention et lier directement avec l’évolution de la maladie du coronavirus en France. Une maladie qui menace d’accentuer encore plus le taux d’abstention durant le second tour.

read more

La fibre optique arrive dans les grandes villes

Mar 10, 20 La fibre optique arrive dans les grandes villes

La fibre optique est l’épine dorsale du développement digital des territoires. L’Hexagone déploie la fibre optique, ou le réseau FTTH, à marche forcée. Selon Sébastien Soriano, le président de l’Arcep, le rythme s’est accéléré considérablement au quatrième trimestre 2019 au point de battre des records.

Investir dans le réseau FTTH, ce réseau 100 % fibré, est devenu aujourd’hui stratégique. Selon les dernières estimations du régulateur des télécoms, ce dernier va remplacer le vieux réseau cuivré. Les acteurs du marché – Paritel, Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free – veulent accélérer leurs investissements dans le THD. Ils veulent atteindre les 23 millions de locaux raccordables d’ici 2022. Ils ont déjà pris des engagements dans le cadre du PFTHD. Ce nouveau programme du gouvernement, lancé en août dernier, doit offrir à tous les Français, particuliers comme professionnels, une connexion 200 plus rapide que l’ADSL, à l’horizon 2023.

Dans ce contexte, les principaux opérateurs de télécommunications français, Orange, Bouygues Telecom, Paritel et SFR sont contraints d’investir des millions d’euros, voire des milliards d’euros, dans les réseaux FTTH (Fiber To Fiber ; Fiber To The Home). À noter que les Européens privilégient de plus en plus les offres convergentes (ou Business classic), mêlant télévision, Internet et téléphonie.

L’opérateur de Jean-Philippe Bosnet a sorti l’artillerie lourde. Ce groupe compte débourser, d’ici à 2022, près de cinq milliards d’euros, particulièrement sur le dossier de la fibre optique.

“Nos buts ? Déployer les réseaux FTTH sur l’ensemble du territoire français pour atteindre 23 millions de foyers raccordables d’ici 2022 et 42 millions en 2025”, a précisé le président- directeur général du groupe Paritel.

Le déploiement du THD est un enjeu économique de compétitivité et d’aménagement du territoire

La révolution apportée par la fibre optique au sein des entreprises et des économies est désormais mondiale. Pour les opérateurs télécoms, la bascule vers le réseau 100 % fibré est fondamental. Ce défi du très haut débit est de longue date au cœur de leurs priorités.

Soutenir le déploiement de réseaux performants et innovants, essentiellement par la généralisation du très haut débit, devient fondamental pour favoriser l’accès aux services publics, la compétitivité des territoires, l’inclusion sociale et le développement économique.

Les enjeux du développement digital des territoires sont majeurs : accélérer le développement des sociétés en leur ouvrant des portes sur le monde et sur leurs marchés ; faciliter l’accès à l’éducation et à la connaissance ; fluidifier les interactions entre les gouvernements, les services publics, les administrations, les services et les commerçants et la population.

read more

À Nice, beaucoup de prévention et une petite paranoïa

Mar 04, 20 À Nice, beaucoup de prévention et une petite paranoïa

Avec la forte infestation des italiens par le coronavirus, la Côte d’Azur et les Niçois sont de plus en plus prudents et les autorités commencent à s’activer afin d’agir efficacement contre la propagation de la nouvelle maladie.

La menace du Covid-19 plane dans la région

Jean-Pierre Managiapan, le candidat à la municipale de 2020, appelle les villefranchois, d’éviter le maximum de fréquenter les lieux publics, en les invitant à s’armer par les gels désinfectants. Certes les médias font monter la pression, surtout à cause du nombre des malades au nord de l’Italie qui a grimper de 20 à 1600 en seulement une semaine, toutefois il suffit de se laver très fréquemment ses mains afin d’éviter d’attraper le virus a assuré le candidat de « J’aime Villefranche », Jean-Pierre Mangiapan.

Le quotidien d’une Niçoise

Farah, une niçoise qui est en formation, assure que la menace de la malade plane sur la ville, toutefois cela ne l’inquiète pas. La Niçoise a appris à la télé que l’épidémie était assez proche de la ville, juste au niveau de la frontière italo-française. À seulement 40 kilomètres, les médias italiens ont assuré que plus de 6 italiens sont morts à cause de la maladie.

Farah assure malgré ces informations, « je ne suis pas angoissé, je suis convaincu qu’il suffit de me laver bien les mains pour éviter la contamination ».

La vie est assez normale

D’après Olga qui fait presque tous les jours Nice Milan la ville constitue le foyer du virus en Italie, arrive dans la ville française avec ses angoisses. L’assistante médicale assure qu’en quittant Milan, la ville était complètement morte, les magasins à l’arrêt et les rues étaient vides. C’était la panique complète dans la capitale économique du pays. Olga assure que la situation à Nice est complètement différente, on se sent plus en sécurité dans la ville Niçoise. Dans un train qui est presque vide, le peu de voyageurs venant d’Italie portaient tous un masque. Ce qui est inquiétant pour l’assistante médicale, c’est qu’à la frontière, il n’y a aucun contrôle.

read more

Les élections municipales 2020 :ce qu’il est important à savoir afin d’assumer le rôle de maire

Fév 14, 20 Les élections municipales 2020 :ce qu’il est important à savoir afin d’assumer le rôle de maire

Veiller à développer les secteur économique, environnemental, les logements, les équipements, autant d’enjeux locaux qu’il est important de gérer au niveau de l’intercommunalité. C’est pour cette raison qu’il est important que les électeurs fassent le bon choix afin d’élire en mars le maire qui veillera sur ledéveloppement de la commune.

Certes, il existe un fossé entre action publique au niveau de la commune et politique, toutefois, au-delà de son fonction publique comme appartenir à une liste ou un parti, le maire doit avant tout être proche de ces co-citoyens.

Élections municipales 2020

Les 15 et 22 mars prochainles votants seront appelés aux urnes afin de participer dans les élections municipales de leur commune. D’après Jean-Pierre Mangiapan, l’un des candidats favoris de la commune de Villefranche-sur-Mer, au cours des municipales les citoyennes et citoyens voteront aussi bien pour choisir leur maire, mais aussi les conseillers communautaires.

En effet, ce scrutin jumelé est direct selon le plan juridique. Néanmoins, la légitimité politique se pose lorsque la plupart des compétences des communes seraient transférées aux intercommunalités.

Des explications sur la spécificité des élections municipales en France

Selon le maître de conférence en science politique au niveau de l’université de Rennes, Thomas Frinault, il est important d’apporter des compréhension sur cette spécificité au niveau des élections municipales en France.

Contrairement aux autres pays de l’Europe, la France, n’a pas réduit le nombre de ses communes. C’est pour cette raison qu’on a préféré la gestion communal par l’intermédiaire des intercommunalités.

Qu’est-ce que l’intercommunalité ?

Durant les années 70, la Grande-Bretagne a du diviser par cinq le nombre de ses communesafin de gérer le grand nombre d’habitant. Toutefois, au sein de la Grande-Bretagne, il a des conseils locaux, ainsi que plusieurs élus bénévoles, afin d’assurer des fonctions de proximité.

Néanmoins, en France nous avons garder le tissu communal, mais nous avons essayé de construire des outils coopératifs consolidés essentiellement par l’interco, comme explique Jean-Pierre Mangiapan, le candidat de la liste « J’aime Villefranche ».

read more

Villefranche-sur-Mer : le dérapage du dernier conseil municipal de Villefranche

Fév 08, 20 Villefranche-sur-Mer : le dérapage du dernier conseil municipal de Villefranche

D’après le maire Christophe Torjani, le dernier conseil municipal de Villefranche qui a eu lieu le 3 avril dernier, a dérapé, quand le conseiller municipal aux espaces verts Régis Belli a commencer à insulter le leader de l’opposition, Jean Pierre Mangiapan.

La critique de la réaction du Maire de Villefranche

Refusant de retirer ses propos cela malgré les insistantes demandes du maire ainsi que des nombreux élus de la majorité. Le candidat aux municipales a régi en admettant « réfléchir aux suites à donner ». Dans un communiqué envoyé par l’opposant, Mangiapan critique la réaction du maire sortant, puisque ce dernier n’a pas jugé opportun de sanctionner Régis Belli pour ses propos tandis que le règlement de l’assemblée municipal le permet. Toutefois, l’opposant a tenu à préciser qu’il n’y aura pas de suite judiciaire en considérant « les tribunaux n’ont jamais été les arbitres des différents débat politique ». « je ne demanderai jamais une condamnation pénale de cet élu, vu que le mépris efface l’injure plus vite que la vengeance. Moi, je préfère laisser les villefranchois juger un tel comportement », a affirmé l’ex-adjoint du Maire et candidat des municipales 2020, Jean Pierre Mangiapan.

Le candidat aux municipales souhaite dynamiser la ville

Dans le communiquer annoncer par l’opposant, Mangiapan a déclaré qu’il se présente aux élections municipales, en affirmant que s’il sera élu comme maire de Villefranche-sur-Mer il fera tout son possible pour qu’il dynamise le centre-ville de la commune. En effet, après le bilan négatif du maire sortant Christophe Trojani, l’ex-adjoint du maire, assure qu’il est bien plus motivé afin de redresser la barre au sein de la ville.
L’oppossant de Christophe Trojani assure, qu’il est temps de sauver la commune de Villefranche-sur-Mer de l’agonie en la sauvant de l’incompétence et l’indisponibilité d’une équipe performante en place afin de bien gérer les besoins de la ville.
Mais avant tout, l’ex-adjoint de l’ancien Maire de Villefranche-sur-Mer, appelle à l’apaisement, en affirmant qu’il est temps de rassembler pour les intérêts de la commune et d’arrêter les règlements de compte.

read more
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services