Bientôt un robot dans nos supermarchés

Oct 15, 18 Bientôt un robot dans nos supermarchés

Après les magasins sans caisses du géant de la vente sur web, Amazon et les entrepôts robotisés du grand chinois Alibaba, on découvre le nouveau-né le robot superviseur des rayons de supermarché.

Tester pour la première fois dans les magasins de Walmart, le numéro un de la grande distribution aux États-Unis. Facilitant le travaille des employés aux magasins, ce fameux robot, vous allez le croiser très bientôt dans les rayons des supermarchés en France, dans les magasins du groupe Casino.

Comment fonctionne ce robot ?

Inspectant les rayons du supermarché deux fois plus vite qu’un employé du magasin, Ce robot permet de scanner chaque rayon en seulement quelques secondes et ainsi d’identifier tous les articles manquants. Facilitant le travaille des employés, qui grâce aux informations envoyées par le robot pourraient remplacer les articles manquants dans les meilleurs délais.

En effet, ce robot, en plus d’organiser les rayons, en scannant le robot repère les articles en rupture de stock, il identifie les étiquettes des prix manquantes ou erronées. L’inventeur de cet engin, explique que ce robot libère les employés des tâches répétitives et épuisantes. Mais en plus, ce robot est 50 % plus productif dans l’exécution de ces taches. Toutefois, ces appareils ne sont pas autonomes pour qu’ils puissent corriger les manques ou les erreurs enregistrées.

Le robot possède une tour munie de caméras, qui ressemble à un périscope de sous-marin. Tout en circulant dans les allées du magasin grâce à ses roulettes, l’engin scanne les rayons, et repère les articles manquants ou bien mal placés, mais aussi les erreurs au niveau des étiquetages. Une fois, il a terminé, toutes les informations sont transmis aux employés pour qu’ils replacent les produits manquants ou corrigent les étiquettes de prix.

Adopter par les enseignes de grandes distributions

Après des tests réussis effectués dans quelques magasins, Walmart le numéro un de grande distribution aux États-Unis, a décidé d’équiper ses boutiques par cette magnifique invention. Permettant un meilleur rythme de réapprovisionnement des rayons pour permettre aux clients de trouver leurs produits préférés dans les rayons.

« Ce magnifique engin ne permettrait pas de remplacer des salariés dans les magasins, mais bien au contraire, il permettrait de soulager le travail des employés afin que ce dernier puisse se concentrer sur d’autres tâches plus importantes comme assister un client ou la vente » explique Jean-Charles Naouri le PDG de Casino. En effet, le groupe se prépare à acquérir ce robot, pour faciliter le repérage et le remplacement des produits manquants dans les rayons de leurs magasins.

 

read more

Bordeaux, elue ville la plus attractive au monde

Oct 06, 18 Bordeaux, elue ville la plus attractive au monde

Selon le palmarès, le révélateur des atouts et du dynamisme des grandes villes du France, qui concerne plus particulièrement l’immobilier, la ville la plus attrayante, c’est Bordeaux.

Elle devance, Nantes, Toulon et Paris.

A Bordeaux, ont ne compte plus les nouveaux immeubles en cours de construction et ceux qui viennent de voir le jour.

Avec son infrastructure urbaine et son système de transport public, Bordeaux a le meilleur potentiel de France pour investir dans l’immobilier. Pourtant, dans les années 80/90 on la surnommé « la belle endormie ».

Complètement réinventé, Bordeaux des années 2000 est devenue une cité tout à fait transformée avec des façades rénovées, des espaces verts sur les quais et un tramway de dernière génération. Bordeaux est devenue, la ville carte postale qui brille par son urbanisme et son dynamisme économique.

Ideale pour l’investissement immobilier

En effet, ces 10 dernières années le nombre d’offres d’emploi est augmenté de 14.2% et sa population a gagné quelques dizaines de milliers d’habitants.

Résultat, une demande croissante dans l’immobilier qui a attiré un bon nombre d’investisseurs et d’entrepreneurs spécialisés dans ce domaine d’activités.

Expert dans les assurances des biens et l’optimisation des coûts, l’entrepreneur Thierry Weinberg a choisit d’implanter son entreprise baptisée Doublev Assurance, afin de pouvoir profiter de cette opportunité.

En effet, Thierry Weinberg, le touche-à-tout vient d’inaugurer sa nouvelle entreprise spécialisée en assurances d’immobilier à Bordeaux, « la ville où il fait bon investir » selon lui.

Une infrastructure bien pensee

En 2016, l’offre de logement neuf a progressé de 32% par rapport à 2014 ce qui a poussé beaucoup d’investisseurs à choisir cette ville pour mettre leurs biens en locations et pour les transformer en des commerces de différentes spécialités.

Bordeaux est de loin la première ville de France pour investir dans Nantes, Toulon, Paris et Lyon peut être aussi parce que sa mutation ne vient que commencer : un futur pour le vent, plusieurs nouveaux quartiers en cours de construction et la nouvelle ligne TGV qui vient d’être installée reliant Paris et Bordeaux.

Cette ligne ne fera que renforcer les atouts de Bordeaux en la reliant avec Paris et ses grandes villes qui l’entourent.

Cette ligne TGV qui a mis Bordeaux à 2 heures de Paris et à seulement quelques heures de Madrid, cette infrastructure urbaine qui encourage l’investissement et ses lignes de transport internes, tout est pensé pour en faire une métropole européenne avec pour objectif, 1 millions d’habitants à l’horizon 2030.

read more

La foire au vin 2017 : le rendez-vous des bonnes affaires

Oct 05, 18 La foire au vin 2017 : le rendez-vous des bonnes affaires

Comme chaque année en mois de septembre la foire au vin est organisée, un événement tant attendu par les amateurs de grand cru, mais aussi pour les curieux en quête de nouvelle saveur.

C’est devenu une tradition depuis quelques années, ou les meilleurs sommeliers et les meilleurs cavistes s’y retrouvent et peuvent dénicher les meilleurs crus comme ceux proposés par le créateur de cuvée Raphaël Michel.

Est-ce qu’à la foire on peut faire des bonnes affaires ?

Qui dit vin dit se faire plaisir, et les foires au vin programmé pour chaque rentrée vers le début de septembre, c’est l’occasion rêvée pour acheter des bonnes bouteilles, vu que ce n’est pas toujours le cas dans les grandes surfaces.

Il faut faire attention aux prix trop abordables des bouteilles, on peut pas avoir des bonnes bouteilles de vin a 3 euros. Pour avoir un vin convenable, le prix de base est de 4 à 5 euros chez le vigneron et entre 8 à 10 euros dans les grandes surfaces ou chez les cavistes.

Dans les foires éviter d’acheter des vins juste parce qu’ils sont médaillés. Les Médailles apportent rarement la garantie d’un bon vin, mais encore, il est loin d’être le plus remarquable.

La nouvelle tendance des vins cette année

Comme l’a indiqué le grand sommelier Emmanuel Delmas dans son livre « Vins, leçons de dégustation », « c’est intéressant d’aller plutôt au vin de terroir du Languedoc ou Roussillon, comme les vins proposé par la grande société centenaire Raphaël Michel. Ou même des vins de Corse qui sont des vins remarquable. Mais aussi ceux d’Alsace qu’on ne parle pas trop souvent, et c’est très dommage parce que c’est des vins aussi remarquable notamment en blanc.

Toutefois, il ne faut pas oublier la nouvelle grande tendance du vin bio et les vignobles conduits en bio-dynamique, qui produisent des vins plus d’énergique et qui offrent plus de vitalité.

Comment se porte le Vin bio ?

Avec la grande tendance des aliments conduits en bio, au début, il y avait un peu de scepticisme, à l’égard du vin en bio, mais aujourd’hui il y a une vraie légitimité par rapport au bio.

Globalement, les vins bio, sont des vins qui sont travaillés par des vignerons consciencieux, qui pensent qu’avoir un bon vin, il faut aussi penser au sol propre et bien travaillé notamment pas de produits chimiques a outrance et c’est ce qui une grande différence au niveau du goût.

C’est pour ces raisons que dans ces vins bio, on retrouve le goût de vitalité et d’une énergie différents par rapport à d’autres vins, ce qui les rend meilleurs et surtout plus digestes.

Mais si on ne connaît rien au niveau du vin, il vaut mieux éviter d’acheter des grandes surfaces, juste parce qu’il n’y a pas de conseillers pour vous orienter, préférer plutôt les cavistes de proximités. Les cavistes sont bien formés pour vous informer et vous conseillers pour essayer de répondre aux attentes de leurs clients.

read more

Les règles d’or pour bien investir en Bourse

Sep 27, 18 Les règles d’or pour bien investir en Bourse

Pourquoi faire appel à un fonds d’investissement ?

L’investisseur recherche constamment des produits de qualité, offrant une satisfaction court terme immédiate et avec lequel il pourra y trouver une contrepartie instantanée, d’ordre économique dans le cas de produits financiers.

Que faire ? Pas grand chose, car pour en revenir au marché financier, c’est bel et bien l’actionnaire institutionnel qui décide de la valorisation de telle action, juge de la stratégie de telle société cotée, et massacre aussi, sans autre forme de procès, tel titre sur des craintes parfois non fondées. Une seule règle prévaut et ce sont toujours les investisseurs les plus actifs et les plus significatifs qui imposent, par la force des choses, leurs vues et leur goût prononcé pour ce qui brille, rapporte beaucoup et immédiatement. On aurait ainsi un marché court terme pour les entreprises soucieuses de développer des profits rapidement, facilement, avec des projets rentables immédiatement, et un marché long terme avec des sociétés dont les stratégies de développement seraient basées sur plusieurs années comme l’exigent parfois certains processus d’industrialisation ou de recherche.
On aurait ainsi deux catégories, deux marchés identifiés avec sans doute les traders (opérateur financier) et les investisseurs institutionnels d’un côté, et de l’autre une bonne partie des actionnaires individuels qui pourraient alors enfin jouir d’un havre de paix, enfin épargnés, à l’abri des jugements parfois lapidaires de certains gros investisseurs.
Les fonds interviennent en priorité dans les PME (les petites et moyennes entreprises)


Les sociétés de gestion : une solution pour tous les investisseurs ?

Les sociétés de gestion (Trusteam Finance, Rivage Investment, Federal Finance Gestion, Hugau Gestion, Edram, BDL Capital Management…) sont des entreprises d’investissement, aussi connues sous les noms de “Société de gestion financière” ou “Société de gestion de fonds”. Elles ont comme activité principale la gestion d’actifs. Ces dernières emploient principalement des analystes et des gérants de fonds.
A Plus Finance, société indépendante spécialisée dans la multigestion, vient de renforcer son équipe de capital investissement. Elle intervient dans tous les secteurs innovants, notamment dans les domaines du e-commerce, des technologies de l’information et du développement durable.
Depuis plus de vingt ans, les équipes d’A Plus Finance développent, avec conviction, l’activité transmission & LBO ainsi que l’activité Capital Investissement dans des PME technologiques et innovantes. Ces nominations confirment le souhait de cette société de continuer à développer son soutien aux entreprises qui vont faire l’économie de demain !
L’équipe regroupe des jeunes entrepreneurs et des financiers (de très haut niveau) qui apportent une vision croisée de la gestion.
Pour les entreprises les plus jeunes, elle peut investir en capital, mais aussi en obligations convertibles.

read more

SOFICA : un investissement bien avantageux

Sep 08, 18 SOFICA : un investissement bien avantageux

Nous avons tendance de dire que la rentabilité d’une Sofica n’est pas très intéressante et que le seul avantage d’un placement dans une société de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel repose essentiellement dans l’avantage fiscal bien intéressant qu’offre ce type d’investissement. Toutefois, grâce à l’expertise de Caroline Dhainaut-Nollet, responsable des investissements SOFICA, dans la société de gestion indépendante A Plus Finance, nous pourrons analyser combien rapporte réellement ce type de placement dans la cinématographie en France. Pour ce faire une analyse a été menée sur 23 sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel, entre 2013 et 2017.

Premier constat

Suite à cette analyse, qui a été menée sur 23 sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel, un premier constat a été établi et qui assure aucune de ces sociétés n’a pu rembourser l’intégralité de la somme engagée par l’investisseur. En effet, les taux de remboursement sont échelonnés entre 36 % jusqu’à 80 % avec une moyenne de 63 %. Donc ceci pourrait confirmer que les sociétés de financement des projets cinématographiques ne sont pas assez rentables si on ne tient pas compte de leur avantage fiscal.

Un avantage fiscale, tres intéressant

L’avantage d’investir dans une Sofica, repose essentiellement sur la réduction des impôts sur le revenu, qu’offre l’État à tout investisseur dans une Sofica, afin d’encourager le soutien des productions cinématographiques françaises. En tenant compte de leur année de lancement, toutes les Sofica analysées ont offert une réduction d’impôt de 48 % à leurs investisseurs. Ainsi, les performances de ce type de placement sont devenues nettement positives. Parmi les 23 Sofica étudiées seulement 4 ont enregistré une performance nulle ou négative.

Les performances des Sofica

En moyenne, la performance a été de 22 % avec différents pics dont certains ont pu dépasser 50 % pour les trois meilleures Sofica.
Il est important de noter que pour que l’analyse soit le plus proche de la réalité, la performance a été obtenu en comparant la valeur de sortie par rapport au prix d’entrée tout en déduisant l’avantage fiscal.
Il faut aussi préciser que la performance est enregistrée au bout de la durée d’investissement qui est au minimum de 5 ans. Donc pour un gain de 20 %, l’investisseur doit diviser ce gain par 5 ou 6 ans.
En effet, selon l’analyse, les 23 Sofica sont restées actives 6 ans et 11 mois en moyenne, en enregistrant une rentabilité annuelle moyenne nette de 2.82 %, avec un avantage fiscal inclus.
En comparant ce type de placement avec un investissement dans une assurance-vie, durant la même période de l’étude, dont la rentabilité annuelle moyenne est de 2.54 %, on peut constater que durant la même période les Sofica ont enregistré une meilleure rentabilité qu’investir dans une assurance-vie en euros. Tout en notant que 5 Sofica parmi les 23, ont enregistré plus de 5 % de rentabilité, dont A Plus Image 5, la Sofica qui a été gérée par A Plus Finance.

read more
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services