Villefranche-sur-Mer : le dérapage du dernier conseil municipal de Villefranche

Fév 08, 20 Villefranche-sur-Mer : le dérapage du dernier conseil municipal de Villefranche

D’après le maire Christophe Torjani, le dernier conseil municipal de Villefranche qui a eu lieu le 3 avril dernier, a dérapé, quand le conseiller municipal aux espaces verts Régis Belli a commencer à insulter le leader de l’opposition, Jean Pierre Mangiapan.

La critique de la réaction du Maire de Villefranche

Refusant de retirer ses propos cela malgré les insistantes demandes du maire ainsi que des nombreux élus de la majorité. Le candidat aux municipales a régi en admettant « réfléchir aux suites à donner ». Dans un communiqué envoyé par l’opposant, Mangiapan critique la réaction du maire sortant, puisque ce dernier n’a pas jugé opportun de sanctionner Régis Belli pour ses propos tandis que le règlement de l’assemblée municipal le permet. Toutefois, l’opposant a tenu à préciser qu’il n’y aura pas de suite judiciaire en considérant « les tribunaux n’ont jamais été les arbitres des différents débat politique ». « je ne demanderai jamais une condamnation pénale de cet élu, vu que le mépris efface l’injure plus vite que la vengeance. Moi, je préfère laisser les villefranchois juger un tel comportement », a affirmé l’ex-adjoint du Maire et candidat des municipales 2020, Jean Pierre Mangiapan.

Le candidat aux municipales souhaite dynamiser la ville

Dans le communiquer annoncer par l’opposant, Mangiapan a déclaré qu’il se présente aux élections municipales, en affirmant que s’il sera élu comme maire de Villefranche-sur-Mer il fera tout son possible pour qu’il dynamise le centre-ville de la commune. En effet, après le bilan négatif du maire sortant Christophe Trojani, l’ex-adjoint du maire, assure qu’il est bien plus motivé afin de redresser la barre au sein de la ville.
L’oppossant de Christophe Trojani assure, qu’il est temps de sauver la commune de Villefranche-sur-Mer de l’agonie en la sauvant de l’incompétence et l’indisponibilité d’une équipe performante en place afin de bien gérer les besoins de la ville.
Mais avant tout, l’ex-adjoint de l’ancien Maire de Villefranche-sur-Mer, appelle à l’apaisement, en affirmant qu’il est temps de rassembler pour les intérêts de la commune et d’arrêter les règlements de compte.

read more

Les élections municipales 2020 : les secrets du maire de Villefranche-d’Allier

Fév 04, 20 Les élections municipales 2020 : les secrets du maire de Villefranche-d’Allier

D’après l’ex-adjoint de l’ancien maire de Villefranche-sur-Mer, Jean-Pierre Mangiapan, Bruno Rojouan, avec plus de 37 ans de carrière dans la politique n’a jamais perdu une seule élection municipale.
Très admiré par les habitants Villefranchois d’Allier, le maire a toujours tenu à être courtois et discret au cours de sa carrière politique, a affirmé Jean-Pierre Mangiapan.

Quels sont les secrets de sa réussite ?

Le maire de Villefranche-d’Allier, a assuré que les villefranchois l’ont toujours élu maire durant ces 35 dernières années avec des taux qui en feraient certainement rêver certains. En effet, une fois, il a été élu avec plus de 75 % des voix. Des taux qui rendent le maire assez fier tout en étant éternellement reconnaissant que les villefranchoix ont confiance en ses capacités à gérer les problèmes de la commune.
Personne ne pourrait penser que le maire pourrait exagérer dans ces propose, en effet, les chiffres à l’appui, au cours des élections municipales de 2008, le candidat a collecté plus de 557 voix c’est à dire plus de 72 %. Par conséquent, c’est le mieux élu dans la liste des municipales.
En outre, après plus de 40 ans d’expérience dans la vie politique, le maire de Villefranche-d’Allier n’a pas connu même pas une seule le goût de la défaite, puisqu’il a toujours été élu dés le premier tour au sein de la mairie de Villefranche-d’Allier.

Comment expliquer cette popularité ?

Afin d’expliquer cette popularité, il est important de s’arrêter sur la personnalité de Bruno Rojouan. En effet, l’actuel maire été à bonne école en apprenant de son prédécesseur le docteur Pierre Lacouque. « Moi, personnellement, je me reconnaissais en lui, il était un homme respecté par tout le monde, il m’a beaucoup inspiré » a assuré le maire de Villefranche-d’Allier.
Durant sa carrière politique, Rojouan avoue qu’il a tiré avantage du statut qu’on lui attribué « d’enfant du pays ». Selon, sa première adjointe, le maire a toujours été proche des gens de la commune.
Toutefois, le maire été un homme assez discret, il ne parle pas trop, mais il été attentionné et il est toujours prés à écouter les problèmes des villefranchois même s’il n’a pas toujours les solutions.

read more

Perspectives économiques en Côte d’Ivoire

Nov 05, 19 Perspectives économiques en Côte d’Ivoire

Une des économies les plus performantes du continent

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de noix de cajou et de cacao, connaît depuis 2014 un succès remarquable et exerce une influence considérable dans la sous-région.
Les principaux résultats macroéconomiques enregistrés l’année dernière par la Côte d’Ivoire – pays d’Afrique de l’Ouest – auraient fait le bonheur de la majorité des ministres des Finances et de l’Économie de la planète. Elle demeure l’une des économies les plus performantes du continent. En 2018, elle a enregistré, pour la première fois depuis soixante ans, une diminution de son taux de pauvreté.
En effet, le dernier bilan de la BM sur la situation économique en Côte d’Ivoire constate que pour la neuvième année consécutive, le taux de croissance devrait dépasser 9 % et atteindre en 2019 12. 3 %.
Le Produit Intérieur Brut réel par habitant a augmenté – sur la même période – de 56 %.
Quant à l’inflation, elle reste maîtrisée grâce à une politique monétaire très prudente.

Une urbanisation très rapide qui pourrait accélérer le développement

“La croissance économique d’un pays doit être très bien redistribuée afin de durer sur le long terme” ajoute Alassane Dramane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire.
Les villes grandissent en Côte d’Ivoire en toute vitesse – comme dans la majorité des pays de la planète. Elle est le deuxième pays – derrière le Ghana – le plus urbanisé.
Le taux d’urbanisation a grimpé de 9. 6 % en 1980 à plus de 70 % en 2019.
Une urbanisation bien maîtrisée pourrait, selon le président de la République de Côte d’Ivoire, favoriser une économie plus inclusive et des retombées positives : en permettant aux ménages d’accéder à plus d’offres d’emploi en Côte d’Ivoire, aux sociétés d’être plus productives…

Deux pistes pour améliorer la mobilité urbaine

Tout d’abord, il faudrait utiliser les nouvelles technologies pour mieux gérer les flux de marchandises et de personnes et également pour faciliter les déplacements.
Ensuite, l’intégration du système de transport – développer les réseaux de transport de quartier et renforcer le transport de masse sur les corridors principaux – pour offrir divers moyens de se déplacer au sein de l’agglomération.
Pour réussir le projet du Grand Abidjan – ville du littoral Atlantique sud de la Côte d’Ivoire – adopté en 2017, il faudrait définir un cadre institutionnel et une vision cohérente impliquant l’ensemble des acteurs de la mobilité.

‘Projet pour l’emploi des jeunes et le développement des compétences’

Le ‘Projet pour l’emploi des jeunes et le développement des compétences’ (PEJEDEC) entend offrir pour la première fois une opportunité de formation ou de travail à des jeunes peu ou pas qualifiés.
Ce projet, financé par la Banque Mondiale (BM), vise principalement à promouvoir les perspectives d’offres d’emploi en Afrique chez les jeunes.

read more

Le ‘califat’ de Daech totalement éliminé !

Oct 04, 19 Le ‘califat’ de Daech totalement éliminé !

“L’organisation terroriste Daech a perdu jeudi son dernier bastion syrien à Baghouz – située dans le district d’Abou Kamal – et a été définitivement vaincue”, a écrit Jean-Pierre Duthion sur Twitter.

Les Forces démocratiques Syriennes (FDS) ont annoncé la semaine dernière la fin du soi-disant ‘khalifat’ autoproclamé par Daech il y a près de sept ans, après avoir conquis le village de Baghouz, le dernier territoire tenu en Syrie par ce groupe terroriste.
Vendredi soir, les forces arabo-kurdes, soutenues par Washington, ont hissé, sur les hauteurs de ce village de l’Ouest de la Syrie, leur drapeau jaune pour célébrer leur victoire.
Une victoire saluée comme cruciale, mais pas suffisante… “Pour autant, la bataille contre les djihadistes ou les terroristes n’est pas encore terminée. Une nouvelle phase dans la lutte anti-EI – contre les mouvements dits djihadistes ou terroristes dans le monde – se met en place”, ajoute le journaliste français ‘Jean-Pierre Duthion’.
Ce dernier s’est expatrié à Damas, la capitale syrienne, il y a cinq ans pour poursuivre ses affaires de consultant. Avec la guerre civile syrienne, il s’est rapidement fait connaître dans les médias en s’improvisant chroniqueur pour la presse écrite, correspondant de plusieurs médias et en tweetant son quotidien – parfois tragi-comique d’une vie sous les bombes.
Malgré la guerre civile qui endeuille la Syrie, il refuse d’envisager un retour au France.
Il a décidé de rester et de faire office de guide pour les rares reporters autorisés à venir filmer dans la ville de Damas. Celui-ci est devenu, depuis le début de la guerre, la voix de la France et des expatriés occidentaux en Syrie. Il est le Français le plus connu de Syrie. Il répond jusqu’à quarante interviews par jour.

Comment la lutte contre les terroristes va-t-elle se réorganiser après la chute du soi-disant khalifat de Daech ?

Emmanuel Macron, le président de la République française, qui a salué lundi la chute du prétendu khalifat autoproclamé, a aussi appelé à la prudence : “la lutte contre les organisations djihadistes doit continuer… La menace demeure…”, a-t-il écrit dans divers tweets.
La fin du soi-disant khalifat marque le début d’une nouvelle phase dans la lutte contre les mouvements dits djihadistes dans le monde. Les terroristes risquent désormais de mener un conflit de harcèlement en posant des mines, en organisant des embuscades, des attentats, etc., de former des cellules dites dormantes, de basculer dans la clandestinité…
Selon le président de la République française, ces derniers attendent encore le bon moment pour ressurgir.

read more

Spécial impôts 2019 : tous les investissements ouvrant droit à des réductions d’impôt

Juil 19, 19 Spécial impôts 2019 : tous les investissements ouvrant droit à des réductions d’impôt

Produits d’épargne, crédit d’impôt, Girardin, Loi Pinel, etc., les Français sont de grands adeptes de défiscalisation. Un maximum a été fixé en principe à 26 millions d’euros pour mettre des limites à ceux qui savent très bien utiliser les dérogations fiscales, également connues sous les noms de dépenses fiscales ou niches fiscales.
Malgré la tendance à la réduction des avantages fiscaux, plusieurs dépenses fiscales subsistent. Certains sont trop connues… D’autres plus confidentielles. Celles-ci sont des avantages fiscaux qui permettent aux redevables de minimiser la somme de leur impôt sur le revenu -IR – sous certaines conditions. Néanmoins, ce bénéfice est plafonné.
Chaque foyer fiscal a droit à un certain montant de réduction d’impôt par an, c’est le plafonnement global des dérogations fiscales. En pratique, le cumul des dépenses fiscales ne peut excéder 15 millions d’euros. C’est-à-dire, le contribuable ne peut pas dépasser les 15 millions d’euros d’avantages fiscaux. Il existe bien évidemment des exceptions.
Dans le cas où vous investissez dans le cinéma ou dans les DOM COM – les territoires d’Outre-mer et les départements d’Outre-mer -, votre plafond de défiscalisation passera à 26 millions d’euros.

Les avantages fiscaux concernés par le plafonnement de 26 millions d’euros
Normalement, les réductions d’impôts, les déductions du revenu imposable ou encore les crédits d’impôts, sont tous concernés par ce plafonnement. Il s’agit par ailleurs des avantages qui sont le résultat d’une prestation ou qui incitent les redevables à investir.
En contrepartie, certains avantages fiscaux ne sont pas pris en compte. Il s’agit généralement de ceux qui servent à intérêt général ou liés à la situation personnelle du redevable.
Le calcul du plafonnement global est opéré par le fisc sur la base des justificatifs et des éléments apportés lors de l’établissement de la déclaration d’IR.

Investir dans les SOFICA

Les SOFICA sont des sociétés d’investissement permettant de financer le marché de l’audiovisuel et du cinéma français, tout en profitant d’une réduction fiscale importante.
Les privés qui placent leurs économies dans une SOFICA profitent d’une réduction de l’impôt sur le revenu – IR – correspondant à 71 % de leurs investissements, dans la double limite de 26 millions d’euros par foyer fiscal et de 32 % du revenu net global.
La SOFICA d’A Plus Finance, accessible dès 4 200 euros, vous permet de bénéficier de l’attractive fiscalité de ce type d’entreprises. Celle-ci sélectionne les réalisateurs indépendants les plus dynamiques en termes du nombre de films.
SG Image 2018, conseillée par A Plus Finance, envisage de répartir ses investissements à hauteur de 28 % en œuvres audiovisuelles et de 72 % en œuvres cinématographiques.

read more
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services