Recent Posts

Ramadan 2020 : le Conseil français du culte musulman annonce la date du début du mois de jeûne en France

Avr 12, 20 Ramadan 2020 : le Conseil français du culte musulman annonce la date du début du mois de jeûne en France

À seulement dix jours du début du mois de ramadan 2020, le CFCM, le Conseil français du culte musulman a annoncé la date très probable du début du mois béni en France.

Les dates du mois sacré en Islam en France

Alors la communauté musulmane en France se prépare à accueillir le mois béni en Islam, le mois de Ramadan 2020, le président de la République a annoncé le 13 avril dernier, le prolongement du confinement, au moins jusqu’au 11 mai. Ces mesures mises en place par le gouvernement depuis le 16 mars dernier, visent à freiner la propagation de la maladie virale, le Coronavirus. Le 2 avril dernier, le président du Conseil français du culte musulman a fait savoir que le mois de jeûne qui constitue l’un des piliers de l’islam, débuterait certainement le vendredi 24 avril, d’après le calendrier de ramadan 2020 et les calculs astronomiques.
Le président du Conseil, Mohammed Moussaoui, assure « le 24 avril prochain, serait le début du mois de jeûne pour l’année 1441 du calendrier hégirien, selon les calculs astronomiques effectués par des experts. Cette date serait confirmée par l’observation traditionnelle du croissant naissant au sein de la Grande mosquée de Paris, le 22 avril prochain ».
Ainsi, le mois de jeûne et de la prière débuterait le 24 avril prochain et prendrait fin le 22 mai 2020.

Avec les nouvelles mesures mises en place par le gouvernement notamment le confinement et l’interdiction de se rassembler, le président de l’Union des mosquées de France assure qu’il est important de se fonder dans la fixation de la date de ramadan 2020, sur les calculs astronomiques. En effet, avec l’obligation de se confiner, les savants en islam et les Imams ne peuvent pas participer à la traditionnelle observation de la lune naissante afin d’annoncer le début du mois de jeûne. Partisan des calculs astronomiques, le président de l’UMF, explique que dans un avenir proche, cette méthode serait la seule adoptée afin d’annoncer les dates de début et de la fin du mois de jeûne.

La nuit du doute, une observation dans la mesure du possible

La date du début du mois saint sera annoncée le 22 avril, durant la nuit du doute, au niveau de la mosquée de Paris, dans la mesure du possible en mode physique. Puisque le Conseil français du culte musulman veille sur le respect des règles de confinement ainsi que les gestes barrières en vigueur.

read more

5G : tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

Mar 31, 20 5G : tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

La 5G, cinquième génération du standard pour la téléphonie mobile, est une technologie- clé (technologie vitalement essentielle pour un secteur industriel, une société humaine, un État), devant permettre à termes des débits internet mobile de plusieurs Gbit par seconde. Celle-ci devrait reposer, en partie, sur les ondes millimétriques. Le réseau 5G s’articule autour de 3 axes de développement:
– La densité : la 5G embarque l’IoT (Internet of Things) et devra alors gérer des millions de connexion ;
– La latence : le temps de latence (laps de temps qui s'écoule entre un stimulus et une réaction) sera divisé par 20 afin de permettre le développement de nouveaux usages numériques comme la télémédecine ou la voiture autonome ;
– Les débits : afin de faire face à la demande croissante de trafic et dans la continuité de réseaux actuels, la 5G devra permettre d’atteindre des débits jusqu’à trente fois, voire quarante fois, plus grands qu’en 4G.

5G : comment ça marche ?

Les éléments clés de la 5G : une exposition alternée ; des faisceaux plus fins ; des bandes de fréquences plus larges ; et les antennes hertziennes orientables vers les usagers.
Le choix d’une bande de fréquence représente toujours un accord entre capacité (caractérisée essentiellement par le débit obtenu) et couverture (définie par la taille de la région où le service est accessible). “Afin d’assurer une bonne couverture, les fréquences basses (désignée également ‘grande bande’ ; entre 40 kHz et 400 kHz) sont privilégiées parce qu’elles permettent, entre autres, d’avoir de bonnes conditions de propagation”, précise Jean-Philippe Bosnet, le président-directeur général du groupe Paritel.
Selon ce dernier, le réseau 5G disposera d’une gamme étendue pour son déploiement : celui-ci pourra bénéficier du spectre alloué pour les réseaux mobiles, principalement les fréquences basses, afin d’assurer une très bonne couverture et se verra aussi attribuer de nouvelles fréquences. Plus les bandes utilisées sont hautes, plus l’exposition devient superficielle. “Il faudra donc un nombre colossal d’antennes pour déployer le réseau 5G en France”, ajoute le PDG de la société Paritel.
Le déploiement des réseaux 5G nécessitera, selon Houlin Zhao, le président de l'Union Internationale des Télécommunications (UIT), l’installation d’environ 46 % des sites d’antennes supplémentaires par rapport aux réseaux 3G et 4G afin d’obtenir une couverture équivalente. “Il en faudrait même jusqu’à quatre fois davantage afin de couvrir les régions moyennement denses”, ajoute-t-il.

read more

France : les conseils du CFCM pour le mois de Ramadan

Mar 31, 20 France : les conseils du CFCM pour le mois de Ramadan

Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a envoyé jeudi dernier des instructions pour vivre le ‘Ramadan’ en période de confinement. Mohamed Moussaoui, le président du CFCM, a adressé un petit message aux fidèles sous le titre “Préparons-nous à vivre autrement – différemment – le mois saint de Ramadan 2020– 1441”. Ce dernier annonce que les imams turcs, marocains et algériens ne pourront pas, cette année, se déplacer en France pour diriger la prière pendant le mois de Ramadan. Par ailleurs, il a rappelé que le Conseil Français du Culte Musulman avait ordonné, mardi 17 mars, la fermeture de l’ensemble des mosquées avant même qu’Edouard Philippe, le Premier ministre, interdise tout rassemblement (extérieur ou intérieur) de plus de cinquante personnes dans les lieux de culte.
Pour l’instant, rien ne s’oppose au respect de la tradition de la pratique du jeûne. Mais en pleine crise de coronavirus, leurs habitudes (achats quotidiens alimentaires, prières collectives, etc.) et leur quotidien se retrouvent complètement chamboulés, bouleversés. Le CFCM a toutefois appelé les ‘imams’ à tripler d’efforts (des invocations, des récitations du Coran, des interventions écrites ou orales, etc.) afin de les accompagner dans leur vie spirituelle.

Selon les prévisions du Conseil Théologique musulman de France (CTMF), le mois de Ramadan devrait débuter aux alentours du jeudi 23 avril 2020. “La nouvelle lune du mois de Ramadan sera normalement visible le mercredi 22 avril sur l’ensemble du continent américain et sur une très grande partie du continent africain”, précise Anouar Kbibech, le président du CTMF.

<2>hCoronavirus : les fêtes religieuses du mois d’avril auront lieu sans rassemblement

Cette année, le mois d’avril est chargé en fêtes religieuses – Ramadan, Pâques, Pessah… C’était une nouvelle très attendue. Face au prolongement du confinement en France et à l’épidémie de Coronavirus, qui sévit un peu partout sur la planète, Emmanuel Macron, le président de la République, a prévenu vendredi dernier les responsables des principaux cultes (musulman, juif, catholique, etc.) et des associations laïques, que ‘les fêtes religieuses du mois d’avril devront se faire ‘sans rassemblement’. Et ce, pour éviter la propagation du virus. Un stress supplémentaire qui rend la situation d’autant plus dur.
“Ainsi, Emmanuel Macron a averti que ‘les grandes fêtes religieuses ne seront pas vécues comme habituellement”, a renchéri Clavairoly François. Les fêtes concernées sont Pessah pour les juifs, Pâques pour les chrétiens et Ramadan 2020 pour les musulmans.

read more

Confinement : ramadan au temps du Covid-19

Mar 30, 20 Confinement : ramadan au temps du Covid-19

Malgré que les mosquées resteront fermées suite aux plusieurs mesures mises en place par le gouvernement afin d’éradiquer la maladie virale « Covid-19 », les 5 millions de musulmans français ne sont pas exemptés de jeûne pour autant. Afin que les croyants puissent mieux s’adapter à la nouvelle situation durant le mois de ramadan, le Conseil français du culte musulman a publié plusieurs recommandations.

Comment mieux vivre le mois du jeûne durant le confinement ?

Le CFCM ou Conseil français du culte musulman, a annoncé le 28 mars dernier une liste d’instruction permettant aux musulmans français de mieux vivre le mois de jeûne durant la période de confinement. Le Conseil qui est destiné à être l’interlocuteur de la religion musulmane dans l’hexagone des pouvoirs publics français, a demandé aux citoyens musulman, il est important de se préparer à vivre le mois saint en Islam, Ramadan 2020, autrement.
Selon Mohammed Moussaoui, le président du Conseil français du culte musulman, le mois béni en Islam commencera probablement le 24 avril prochain, vu que le croissant lunaire annonçant le début du mois de ramadan sera visible au niveau de tout le continent américain, ainsi qu’une partie du continent africain et européen, le soir du 23 avril d’après les données astronomiques. En outre, selon le calcul astronomique, la naissance du nouveau croissant, marquant la date du début du mois de Ramadan 2020, aura lieu le 23 avril à 4 h 26, heure de Paris.

Les mesures de confinement

Mohammed Moussaoui, a insisté que rien ne pourra s’opposer au respect de la tradition des pratiques du mois de jeûne, qui constituent l’un des piliers de l’islam, et ce, malgré qu’il sera assez difficile avec les mesures de distanciation sociale imposées par le gouvernement. Le président du CFCM assure que le confinement ne permettrait pas aux musulmans qui jeûnent de pouvoir acheter régulièrement leurs besoins alimentaires.
Le Conseil français du culte musulman, précise que selon l’évolution de la situation sanitaire en France, la pratique du mois de ramadan n’est pas affectée directement. En effet, les musulmanes qui remplissent les conditions du jeûne devront appliquer leur devoir, comme d’habitude, hormis les musulmans qui remplissent les conditions de dérogation comme la grossesse, le voyage, l’allaitement, la vieillesse et la maladie.
Toutefois, le président du Conseil précise qu’il est important de respecter les mesures du confinement en évitant les rassemblements physiques. C’est pour ces raisons que les lieux culte resteront fermés durant Ramadan 2020. D’après les heures de prière de Ramadan 2020, les heures de rupture de jeune oscilleront, cette année entre 20 h 55 et 21 h 34, selon l’heure de Paris.

read more

Les critères de choix du meilleur opérateur pour Internet dans les entreprises

Mar 19, 20 Les critères de choix du meilleur opérateur pour Internet dans les entreprises

Pour trouver l’offre la mieux adaptée aux exigences et besoins de votre entreprise, le choix de l’opérateur de télécom ou fournisseur d’Internet doit faire une étude assez minutieuse. Pour ce faire, il est primordial que vous posez les bonnes questions :
Quelles sont les prestations téléphoniques essentielles pour votre entreprise ? De quel débit vous avez besoin ? Est-ce que vous avez besoin d’un service de fax ? Ou vous avez plutôt besoin d’un mobile professionnel ?

Internet dans l’entreprise : quel débit vous avez besoin ?

D’après l’opérateur Paritel, il est primordial de choisi le débit d’Internet en fonction de votre utilisation.
Le débit d’Internet dont votre entreprise aura besoin dépendrait essentiellement du nombre d’employés qui utilise la même connexion ainsi que des services dont la société souhaite pouvoir profiter comme : réception de fax, téléphonie sur IP, création d’un site Internet…
Selon une société de type PME ayant moins de 50 employés n’auront pas besoin des mêmes débits qu’une grande société. Toutefois, cela ne revient pas à expliquer que deux sociétés ayant le même taille ont les mêmes besoins identiques de débits d’Internet. En effet, le seul facteur qu’il faut prendre en considération est avant toute l’activité professionnelle de l’entreprise. Une société qui se voit obliger de partager régulièrement des fichiers assez volumineux aura par conséquent besoin d’un débit qui assez important par rapport à une entreprise de la même taille qui travaille essentielle au téléphone.

Le débit non garanti ou garanti ?

Les offres d’accès d’Internet assurées par les opérateurs et fournisseurs d’Internet pour les professionnels tels que Paritel, présentent des caractéristique de pouvoir garantir dans quelques cas, le débit de la connexion de votre entreprise. Afin de mieux comprendre, le débit garanti signifie que le fournisseur de connexion assure que votre débit soit le plus constant possible et cela en toute circonstance. Ceci est assez intéressant pour les sociétés qui nécessitent obligatoirement une connexion Internet assez stable pour pouvoir travailler. Dans ce cas, on trouve l’ADSL et le SDSL qui peuvent garantir ce type de débit. Toutefois, l’ADSL qui est non garanti peut être suffisant si la société utilise l’Internet d’une façon assez ponctuelle.

read more

Élections municipales 2020 : une baisse des participations pour le scrutin à cause du coronavirus

Mar 15, 20 Élections municipales 2020 : une baisse des participations pour le scrutin à cause du coronavirus

Avec la propagation de la maladie Covid-19, ou aussi appelée Coronavirus, dans l’hexagone menace le risque d’un fort taux d’abstention lors du scrutin des 15 et 22 mars prochains. En effet, d’après une étude qui a sondé un grand nombre de votants, les électeurs qui sont les plus inquiets ne sont pas forcement les plus vulnérables.

Les dates des élections municipales

Après le discours du président Emmanuel Macron, les élections municipales dans les différentes commune en France ne seront pas reporté ceci malgré les craintes liées à la propagation de la maladie. Toutefois, le taux d’abstention pourrait être assez élevé.

Selon Jean-Pierre Mangiapan, en course au municipale de 2020 de Villefranche-sur-Mer, les élections municipales sont bien en deuxième position derrière l’élection présidentielle dans le palmarès des élections qui mobilisent le plus les électeurs. Toutefois, cette année, à l’heure actuelle, l’hexagone dénombre plus de 2800 cas et plus de 60 morts détectés, c’est pour cette raison que la participation est donnée en baisse par rapport aux scrutins précédents.

Le nombre des électeurs qui participeront aux scrutins

D’après l’étude effectué par l’institut Montaigne et Radio Classique effectuée au début du mois de mars, plus de 62 % d’électeurs envisagent de participer au vote les 15 et 22 mars prochains. Un chiffre qui est tout de même en baisse par rapport au sondage effectué au mois de janvier. Durant 2014, prés de 63.5 % des électeurs déjà inscrit sur la liste ont pu voter au premier tour, alors que plus de 62 % ont voté au second tour des élections municipales.
Jean-Pierre Mangiapan, le candidat favori des villefranchois, explique que la progression de l’abstention et lier directement avec l’évolution de la maladie du coronavirus en France. Une maladie qui menace d’accentuer encore plus le taux d’abstention durant le second tour.

read more
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services